Pas SI FA SI LA jardiner : Le Végétal ne sera jamais facile … Et alors !

Sur l’Espace Prospectives Végétales du Salon du Végétal 2017, Francis Ginestet, Jocelyne Kerjouan et Valérie Lebourgeois, consultants, membre du réseau Hortea, proposeront leur analyse et des pistes d’action sur le thème ‘Pas Si Fa Si La Jardiner : Le Végétal ne sera jamais facile … et alors ! » (2 interventions mardi 20 et mercredi 21 juin 2017, à 14h15)

Notre Point de départ : un paradoxe

La recherche effrénée de nature devrait booster le marché des végétaux.
L’aspiration à l’égard du faire soi-même  devrait être favorable au loisir jardinage « actif ».
L’offre n’a pas cessé de s’enrichir et l’environnement marketing de se sophistiquer.
Et pourtant…
Le marché du jardin ne se développe que très faiblement et les ventes de végétaux baissent !

Notre hypothèse : Pas SI FA SI LA jardiner  !

Le jardinage, la culture des plantes, restent une activité  où se croisent la complexité du vivant, les conditions plus ou moins favorables de la situation (exposition, sol…) et les aléas du climat.

Les difficultés :
– choisir, associer puis cultiver les végétaux
– concevoir, installer et entretenir un jardin, qu’il soit en pleine terre ou à plus forte raison
hors sol (intérieur / balcon / terrasse / toit).

Cette complexité était prise « naturellement » en compte par les jardiniers qui avaient eu un lien avec le monde agricole. Ce lien s’est distendu au fil des générations. Il a pratiquement disparu aujourd’hui.
Les nouveaux jardiniers ont tout à apprendre !

Nos propositions :

Le Végétal ne sera jamais vraiment facile. Et alors ! On fait quoi ?

Le bricolage, l’informatique ne sont pas ‘faciles’ non plus, et pourtant … Si la facilité n’est pas la qualité première du végétal, il apporte bien d’autres bénéfices et de multiples initiatives locales, nous donnent l’espoir qu’une grande dynamique est possible.

Nos propositions de pistes d’actions :  nous vous les présenterons lors de nos 2 interventions au Salon du Végétal.

Bien sûr, il faut accentuer le travail déjà enclenché :

  • Poursuivre les efforts pour rendre l’offre végétale plus accessible et rassurante.
  • Promouvoir des fournitures et des équipements  facilitateurs.

Mais pour donner envie de passer à l’action et accompagner vers la réussite, nous devons, tous ensemble :

  • Intensifier les efforts de transfert des connaissances et des savoir faire.
  • Développer de nouvelles synergies entre les multiples parties prenantes pour augmenter la visibilité et l’efficacité des actions
  • Agir localement sur le terrain en inventant de nouvelles occasions de rencontre entre les professionnels et le public.
  • Profiter du numérique et de ses nouvelles formes de partage de savoir et d’interactions.
  • Faire évoluer les métiers et proposer des palettes de services adaptés à chaque niveau de demande, du gratuit à la prestation de service complète.

Rendez-vous sur L’espace Prospectives Végétales du Salon du Végétal
mardi 20 juin et mercredi 21 juin à 14h15.
Et dés à présent nous vous invitons à nous apporter ici vos réactions et commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.